Les oubliés de la planète

Journaliste Eliézer Tambwe – victime d’une violence des agents du gouvernement congolais ce 8 décembre 2014

photo
Le journaliste Eliezer Tambwe

Les agents du gouvernement de Kabila ont voulu tuer le journaliste Eliézer Tambwe

L’association « Les oubliés de la planète » du Canada est profondement indignée et touchée par l’aggression visant à l’integrité physique du journaliste Eliezer Tambwe communément connu dans la diaspora congolaise comme « Ndeko Eliezer » par son émission Tokomi Wapi sur Congo Mikili.

Monsieur Tambwe a été victime d’une violence des agents du gouvernement congolais ce 8 decembre 2014 vers la fin de l’après-midi à Kinshasa, capitale de la RDC, ville ou il reside.

Nous tenons à rappeler à Joseph Kabila et au gouvernement congolais qui, jusqu’à présent, ne protègent pas la population congolaise en général et les journalistes en particulier, de leur responsabilité, en tant que « garant de l’état », résponsabilité qui consiste à protéger tout citoyen congolais et à faire respecter et appliquer la convention universelle des droits de l’homme, la liberté de presse, d’expression et de choix d’association en RDC.

Mon association s’insurge contre les multiples agressions que subissent les journalistes dans l’exercice de leurs fonctions en République Démocratique du Congo.

Nous sommes contre l’agression, l’intimidation et l’humiliation dont a été victime le journaliste Eliezer Ntambwe à Kinshasa par les agents en uniforme du gouvernement congolais.

Nous demandons au gouvernement congolais de controller ses agents, d’arrêter ses actes barbares et de protéger tout citoyen congolais en général et journaliste en particulier.

Cette violation de droits de l’homme dont a été victime monsieur Tambwe, qui a été attaqué à cause de sa fonction de journaliste sera reportée aux plus hautes instances des juridictions internationales si le gouvernement congolais ne réagit pas pour arrêter les coupables de cette agression odieuse touchant ainsi à son intégrité physique pouvant causer sa mort.

Nous profitons de cette occasion pour souligner le travail courageux du journaliste Ntambwe et nous voulons aussi l’encourager de continuer avec la même rigueur et intégrité dans ses reportages. Des journalistes incorruptibles et à la recherche de la vraie information, Il n’y a plus beaucoup en RDC.

Par Coralie Kienge

Présidente de la branche des journalistes / Association Les oubliés de la planète

Organisme basé au Canada militant pour le respect des droits de l’homme en Afrique

ALVCC Inc.

Si vous êtes témoin ou victime d’une violence dans l’exercice de vos fonctions en tant que journaliste ou membre d’opinion publique, politique, ethnique ou religieuse par le gouvernement ou ses agents, veuillez nous contacter en appuyant ICI

ou Contactez: +1-705-822-3355